jeudi 15 décembre 2005

Souvenir d'enfance et de "Temps X" : la série nommée La quatrième dimension, dont le titre original est tellement plus excitant et proche de la réalité décrite par cette immense oeuvre télévisuelle. La zone crépusculaire est celle de la demi-conscience, des choses qui nous échappent, de l'inquiétante étrangeté freudienne dont je parle (trop) souvent Rod Serling en est l'inventeur. Il a écrit 92 épisodes sur les 156 existants. La plupart des épisodes sont surprenants, intelligemment mis en scène et suscitent un profond malaise, dû la plupart du temps à un léger décalage entre notre attente (celle du sens commun) et la réalité qui se déroule devant nos yeux, à un goût affirmé du paradoxe comme norme, en lieu et place des évidences communes. Le point commun entre chacune de ces petites histoires est l'imprévisibilité de la chute-guillotine. Je me souviens de l'une d'entre elles qui décrit mon pire cauchemar. Un homme, amateur de Dickens, ne trouve jamais le temps de lire autant qu'il le désirerait : il est interrompu par sa femme, par son patron à la banque, etc. Un jour, lors de sa pause déjeuner, il s'enferme dans le coffre de la banque, afin d'y lire en paix. Or, une castastrophe survient et notre héros binoclard se retrouve seul survivant sur terre. D'abord désemparé, il se reprend en constatant qu'il a des vivres pour tenir jusqu'à sa mort et surtout... des milliers de livres à dévorer. Il se précipite vers une bibliothèque éventrée qui déverse des monceaux de livres, puis heurte quelque chose et tombe à terre. En se relevant, il marche sur ses lunettes et les casse. Fin. Des milliers de livres et aucun moyen de les lire. La morale est identique à chaque fois : l'ironie gouverne l'univers et nous ne sommes que des marionnettes. Cette petite fable est un parfait exemple de la perversité à l'oeuvre dans la majorité des épisodes de cette série. A propos de perversité, je conseille la lecture de cet excellent livre : La perversité de Patrick Vignoles, aux éditions Hatier.

Les roses du Pays d'Hiver

Retrouvez une nouvelle floraison des Roses de décembre ici-même.

Qui suis-je ?

Ma photo
Holly Golightly
Never Never Never Land, au plus près du Paradis, with Cary Grant, France
Dilettante. Pirate à seize heures, bien que n'ayant pas le pied marin. En devenir de qui j'ose être. Docteur en philosophie de la Sorbonne. Amie de James Matthew Barrie et de Cary Grant. Traducteur littéraire. Parfois dramaturge et biographe. Créature qui écrit sans cesse. Je suis ce que j'écris. Je ne serai jamais moins que ce que mes rêves osent dire.
Afficher mon profil complet

Almanach barrien

Rendez-vous sur cette page.

En librairie

En librairie
Où Peter Pan rencontre son double féminin...

Réédition !! (nov. 2013)

Réédition !! (nov. 2013)
Inédit en français

Actes Sud : 10 octobre 2012

Une histoire inédite de J. M. Barrie

En librairie le 2 juin 2010

Actes Sud, juin 2010.

En librairie...

Terre de Brume, septembre 2010.

Tumblr

Tumblr
Vide-Grenier

Cioran tous les jours

Cioran tous les jours
À haute voix, sur Tumblr

Une de mes nouvelles dans ce recueil

Oeuvre de Céline Lavail

Voyages

Related Posts with Thumbnails



Écosse Kirriemuir Angleterre Londres Haworth Allemagne Venise New York

Copenhague

Les vidéos de mes voyages et explorations sont ici et là...

Liens personnels



Le site de référence de J.M. Barrie par Andrew Birkin (anglais)

Mon site consacré à J.M. Barrie (français ; en évolution permanente)



Site de la Société des amis de J.M.Barrie (français ; en construction)


Forum Barrie (en français)



Mon site consacré à Cary Grant (français ; en contruction)



Ma page sur Lewis Carroll (français)
"Une fée est cachée en tout ce que tu vois." (Victor Hugo)

J'apprends le mandarin

Blog Archive

Entrez votre adresse de courriel :

Lettre d'information barrienne

Archives

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

Rechercher

Chargement...