La Serpentine dont parle tant Barrie dans Le petit oiseau blanc. Eté 2005. " La Serpentine commence près d’ici. C’est un lac charmant, et il y là, tout au bout, une forêt. Si vous vous penchez au bord de l’eau vous pouvez voir les arbres, qui sont tous en train de croître, à l’envers, et il paraît que la nuit il y également des étoiles au fond. Si tel est le cas, Peter Pan les voit quand il traverse le lac à bord du Nid de Grive. Une petite part seulement de la Serpentine arrose les Jardins, car bientôt elle passe sous un pont pour s’éloigner en direction de l’île, où naissent tous les oiseaux, les oiseaux qui deviennent des bébés, garçons ou filles. Aucun être humain, hormis Peter Pan (et il est seulement à moitié humain) ne peut aborder cette île, mais vous pouvez écrire votre désir (un garçon ou une fille, brun ou blond) sur un morceau de papier, et alors le plier et lui donner la forme d’un bateau, puis le laisser glisser sur l’eau. Il atteindra l’île de Peter Pan, après la tombée de la nuit. "


De Conan Doyle, on aurait pu escompter, eu égard au personnage de Sherlock Holmes, une rationalité à toute épreuve.

Or, tel ne fut pas le cas, à cause de la mort de sa fille. Doyle s'intéressa donc au spiritisme et à d'autres faits réputés surnaturels.
C'est ainsi, en raccourci, qu'il fut la victime d'un canular monté par deux jeunes impertinentes, qui lui firent penser que les fées existaient bel et bien... Ah, si seulement... !
L'affaire est relatée ici : http://www.zetetique.ldh.org/cottingley.html

Il n'en demeure pas moins que Doyle a écrit un livre charmant suite à cette histoire : Les fées sont parmi nous.
Contrairement à son ami, contrairement à ce qu'on aurait pu attendre de lui, Barrie, était un homme lucide jusqu'à la fêlure avec lui-même.

Tout ceci pour illustrer cette pensée : qu'un auteur n'est jamais le reflet exact de ce qu'il donne à lire et à penser. C'est un peu comme si nous attendions des autres, de leurs manières et de leurs paroles une réplique exacte de leur for intérieur. Ce qui est loin d'être le cas.



Un petit vice, un petit plaisir coupable...
Les fées en pot !
Les Freshly caught fairies !
Je ne peux m'empêcher d'en acheter, de les collectionner.
Je les importe d'Angleterre. A ma connaissance, à Paris, il n'existe qu'un revendeur, qui possède une jolie boutique, dans le Marais : Il était une fois, rue Ferdinand Duval, 75004 Paris.
Au sol-sous, c'est Noël toute l'année. C'est là que j'ai découvert ce qui devait alimenter un autre vice : les Dickens et Christmas villages... ce sont d'admirables maisons et personnages en porcelaine, qui permettent, par exemple, de reconstituer certains contes de Noël de mon vénéré Dickens. Les petites maisons s'illuminent de l'intérieur grâce à un savant mécanisme (une ampoule) !

http://www.department56.com/products/product_thumbnail.asp


http://www.thecraftshop.co.uk


J'adore les fées.

Les livres qui parlent des fées, les contes et les légendes, et tout l'univers qui est attaché au bienheureux et bien nommé "Petit peuple" a ma grande faveur.
Petit compendium :
A la recherche de féerie, une petite merveille, comme il en existe peu. Des livres féeriques, qui me donnent des frissons sous la plante des pieds...
http://www.au-bord-des-continents.com/
J'ai la passion de certains objets et nul doute que les figurines en résine proposées par les Editions Au bord des continents me tentent grandement...

L'association de Brian Froud et de Terry Jones (un ancien Monty Python) a donné des livres, à la fois merveilleux et déjantés : Le livre des fées séchées, Le journal de Lady Cottington, Taches étranges et odeurs mystérieuses. Un régal !

En France, c'est sans conteste Pierre Dubois, qui a conçu parmi les plus beaux livres dans ce registre : La grande encyclopédie des fées, La grande encyclopédie des lutins, La grande encyclopédie des elfes, Les contes de féérie, Les contes du petit peuple, Les contes de crime, etc. A chaque fois, c'est un plaisir renouvelé de lire et feuilleter ses livres. Je lui suis reconnaissante de sortir de l'ombre certains auteurs comme Jenkyn Thomas, par exemple.

Desproges. Il est l'un des rares, avec Cioran, Céline ou Brassens, à me soutenir dans mes moments de désespoir.
Ce livre-ci, un entretien plutôt alerte, porte un titre qui résume mon état d'esprit du jour.

"Je viens de  rompre avec Dieu.
Je ne l'aime plus.
En amour, on est toujours deux. Un qui s'emmerde et un qui est malheureux.
Depuis quelque temps, Dieu me semblait très malheureux
Alors, j'ai rompu."
Chroniques de la haine ordinaire - un de mes livres préférés...

Il y a longtemps que je ne suis pas retournée au Père-Lachaise, à l'endroit où ses cendres ont été dispersées. J'aime les cimetières. Pour visiter les vivants ou les morts des autres, parce que les miens, je les laisse où ils sont : dans l'oubli.


Les roses du Pays d'Hiver

Retrouvez une nouvelle floraison des Roses de décembre ici-même.

Qui suis-je ?

Ma photo
Holly Golightly
Never Never Never Land, au plus près du Paradis, with Cary Grant, France
Dilettante. Pirate à seize heures, bien que n'ayant pas le pied marin. En devenir de qui j'ose être. Docteur en philosophie de la Sorbonne. Amie de James Matthew Barrie et de Cary Grant. Traducteur littéraire. Parfois dramaturge et biographe. Créature qui écrit sans cesse. Je suis ce que j'écris. Je ne serai jamais moins que ce que mes rêves osent dire.
Afficher mon profil complet

Almanach barrien

Rendez-vous sur cette page.

En librairie

En librairie
Où Peter Pan rencontre son double féminin...

Réédition !! (nov. 2013)

Réédition !! (nov. 2013)
Inédit en français

Actes Sud : 10 octobre 2012

Une histoire inédite de J. M. Barrie

En librairie le 2 juin 2010

Actes Sud, juin 2010.

En librairie...

Terre de Brume, septembre 2010.

Tumblr

Tumblr
Vide-Grenier

Cioran tous les jours

Cioran tous les jours
À haute voix, sur Tumblr

Une de mes nouvelles dans ce recueil

Oeuvre de Céline Lavail

Voyages

Related Posts with Thumbnails



Écosse Kirriemuir Angleterre Londres Haworth Allemagne Venise New York

Copenhague

Les vidéos de mes voyages et explorations sont ici et là...

Liens personnels



Le site de référence de J.M. Barrie par Andrew Birkin (anglais)

Mon site consacré à J.M. Barrie (français ; en évolution permanente)



Site de la Société des amis de J.M.Barrie (français ; en construction)


Forum Barrie (en français)



Mon site consacré à Cary Grant (français ; en contruction)



Ma page sur Lewis Carroll (français)
"Une fée est cachée en tout ce que tu vois." (Victor Hugo)

J'apprends le mandarin

Blog Archive

Entrez votre adresse de courriel :

Lettre d'information barrienne

Archives

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

Rechercher

Chargement...